jeudi 18 avril 2013

Le site d’e-Secrétariat a été réalisé avec Joomla


Dans le cadre de ma série d’enquêtes sur la manière dont les télésecrétaires réalisent leur site internet, je continue avec par Bénédicte GOUDEMAND, télésecrétaire dans le Pas de Calais depuis mars 2012.

Elle a créé son site internet, e-Secrétariat, au moyen du CMS Joomla, système de gestion de contenu libre, open source et gratuit.

Bonjour Bénédicte,

Je te remercie d’avoir accepté de participer à cette enquête.
Peux-tu nous dire comment tu as réalisé ton site internet ?

J’ai démarré mon activité le 12 mars 2012 et attaqué mon site tout de suite.
Comme je ne savais pas vraiment sur quel support le créer, je l’ai tout d’abord réalisé avec Wifeo. Une fois créé, je suis vite arrivée à bout de souffle au niveau des possibilités, du nombre de pages et le fait que l’adresse mail soit une redirection m’a fortement déplu (je me suis sentie prise en otage), impossible de choisir son hébergeur ou de transférer, après coup mon site vers une autre plateforme.

Après quelques renseignements auprès de professionnels de l’informatique, j’ai donc racheté un autre nom de domaine (car impossibilité de transférer celui acheté à la base) et j’ai refait mon site avec le CMS Joomla.

J’ai passé beaucoup de temps à le réaliser, car je ne connaissais absolument rien au CMS.
Au départ, j’ai pris un template fourni par Joomla et j’ai commencé à manipuler dans le code CSS grâce à des tutos et la plateforme d’entraide.
Une fois que j’ai à peu près appris à quoi correspondaient les lignes de codes, j’ai énormément « trifouillé » (largeur de page, largeur de colonne, couleurs, écriture...). Et plus j’avançais, plus je devenais exigeante dans la mise en page du site en lui-même, les modules à intégrer, les fonctions... Je ne voulais pas quelque chose de statique, mais un site vivant.

J’ai très peu d’éléments graphiques, car j’ai choisi d’avoir un site animé. Des éléments graphiques ne feraient qu’alourdir le style choisi et le temps de chargement de mes pages. Si le temps de chargement est trop long, Google risquerait de passer outre mes pages et mon référencement risquerait d’en subir les conséquences.

Peux-tu le mettre à jour et le modifier facilement par toi-même ?

L’avantage du CMS Joomla est que je peux, comme je l’ai souvent fait, changer le look de mon site, puisque maintenant je manipule beaucoup mieux le CSS. Le choix des templates est relativement large et je peux les personnaliser moi-même, y ajouter des modules (personnalisables également) ou en enlever...

Quels sont, selon toi, les avantages et les inconvénients, de cette solution ?

Les avantages : la satisfaction d’un travail réalisé par moi-même, coût financier 0, coût temps important, mais lorsque l’on démarre on n’est pas tout de suite surchargée de travail, mise à jour facile, ajout ou suppression à ma guise sans surcoût d’un prestataire.


Inconvénients : l’investissement temps et humain, car il faut se plonger dans un univers que l’on ne maîtrise pas forcément. Devenir webmaster est très difficile et très long.


Au final, combien ça t’a couté ?

Financièrement : achat du nom de domaine et hébergement.
En temps : 2 à 3 mois pour vraiment bien me débrouiller. Et autant de travail et de temps pour le référencement naturel.

D’un point de vue humain : beaucoup d’énergie et de volonté, car il aurait en effet été plus facile de le faire faire. Mais avec le temps, les ambitions et les objectifs (pour le visuel du site) changent, donc au final si demain je veux changer quelque chose (couleur ou image du fond de site) je pourrais le faire sans à avoir à repayer un prestataire.

La stratégie ne peut aboutir qu’à partir du moment où l’on est réellement visible sur les moteurs de recherche. Cela commence à porter ses fruits. Je suis contactée régulièrement y compris par des consœurs qui ont besoin de dépannage. Je dirais que la part de clients via mon site est en pleine croissance et le nombre de visites également.


Est-ce que c’est une solution que tu conseillerais ?

Tout dépend du moment où la personne veut se doter d’un site. Si c’est en début d’activité, oui, car le temps de trouver ses premiers clients et d’avoir une activité qui tourne, c’est du temps que l’on peut accorder à la création de son site, au même titre que la prospection et le marketing. Il faut toutefois être relativement autodidacte.

Si c’est une personne dont l’activité tourne déjà bien, autant passer par un prestataire, gain de temps assuré. Toutefois, attention aux bonnes pratiques (j’ai un client qui a voulu changer de prestataire et il s’est rendu compte que les noms de domaines qui étaient censés lui appartenir ont été acquis au nom du prestataire et elle voulait lui revendre plus de 800 euros, en plus de la prestation déjà payée). Donc, soyez vigilants et lisez bien le contrat que vous signez (y compris sur la partie cession des droits, car vous ne serez pas le créateur de votre site qui sera de toute façon à but commercial).

Votre site ne vous appartiendra réellement que si l’on vous cède les droits « d’auteur » et cela coûte cher. Je n’ai pas ce problème, puisque je suis la seule détentrice et créatrice de la totalité de mon site et nom de domaine que je fais héberger.

Si je dois donner un autre conseil, c’est de bâtir le site sur papier (au niveau du contenu et de la hiérarchisation des pages, c'est-à-dire menu et sous-menus), de déterminer ses mots clés avant et de bien renseigner toutes ses balises. Cela évite double travail. Le fait d’optimiser son contenu SEO tout de suite permet un classement rapide dans les moteurs de recherche.

D’une manière générale, je conseillerais également de faire une comparaison de différents sites créés avec l’outil qu’on veut utiliser, afin de se rendre compte des possibilités de style. De faire attention aux hébergeurs qui offrent le nom de domaine dans la prestation hébergement. De lire attentivement le contrat des prestataires et la partie cession des droits si on choisit de le faire réaliser.


Si c’était à refaire, choisirais-tu cette même solution ?


Oui, absolument. Mais je passerai directement par Joomla au lieu de choisir la facilité et d’être bloquée sur un format qui ne me plait pas. Un site, c’est comme une plaquette commerciale, il faut le travailler pour arriver à ce que l’on veut.

Visitez le site internet d’e-Secrétariat :
http://esecretariat.fr/

Pour participer à l’enquête sur la manière dont les secrétaires indépendantes réalisent leur site internet : contactez-moi !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire